Accueil  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
Kana Area
Mer 24 Juil - 18:45
MessageSujet: Kana Area
avatar
Messages : 22
Localisation : Devant mon ordi, qui serait derrière...?
Kana Area
Une citation ? Bah, je sais pas moi.

Nom : Area
Prénom : Kana
Sexe : Masculin
Singularité : Mis à part le fait qu'il ait les cheveux longs, et qu'il porte des lentilles de contact rouges il n'y a pas grand chose à dire...


Apparence physique :

Je te vois. Tu es là, debout devant moi, tout simplement. Tes yeux écarlates me fixent d'un regard froid. Ah, tes yeux. Je pourrais en parle longuement. Ils sont bleus, de nature, tout simplement. Mais tu portes des lentilles de contact de couleur rouge sombre, comme le sang. Le contour de ceux ci est sombre, comme si tu t'étais maquillé, et tes cils noirs, sont longs, faisant encore plus ressortir ton regard. Ta peau est toujours aussi pâle. D'une couleur se rapprochant énormément du blanc, elle s'harmonise parfaitement avec tes cheveux d'ébène. Très longs, ils t'arrivent jusqu'aux pieds quand tu ne les garde pas attachés en une longue tresse. Ils sont fins, lisses, et paraissent bien coiffés naturellement, mis à part quelques petites mèches indisciplinées qui s'amusent à te retomber sur le visage, devant les yeux. Je baisse ensuite les yeux, pour t'observer de la tête aux pieds. Tu es toujours aussi mince, mais loin d'avoir une silhouette de fille. Je ne te qualifierai pas de l'adjectif "baraqué", mais je distingue bien tes muscles fins, qui te donne une silhouette parfaitement dessinée, mais peut être es-tu tout de même un peu trop mince... Pour parler de ta taille, je l'estimerais à environ un mètre soixante-dix-neuf. Ni plus ni moins. Quel âge as-tu ? Peut être dix-huit ou dix-neuf ans. Oui, ce doit être cela. Je te vois enfiler ta tenue habituelle, une sorte de toge blanche qui s'harmonise avec la couleur de tes cheveux et de ta peau. Tu passes ensuite tes bijoux dorés et écarlate, avant de me sourire malicieusement, de me lancer un dernier regard et de partir, me tournant le dos.
J'hausse les épaules. De toute façon, tu n'es que mon reflet dans le miroir.

Aura :

Quand je t'ai connu ? Quand je t'ai parlé pour la première fois ? Je me souviens que tu avais l'air froid et solitaire. Tu ne parlais pas beaucoup, tu paraissait assez étrange et différent, tout d'abord par ton style vestimentaire et par le regard que tu adressais aux gens. Pas vraiment hautain, encore moins méchant ou antipathique. Tu les observais simplement d'un air neutre. Moi, tu m'intriguais, je trouvais que tu avais l'air bien malheureux... La première impression que tu donnes aux gens est-elle toujours comme cela ? Je pense que oui. Mais cela, c'est seulement quand tu es seul. Si tu es dans une foule, seulement d'inconnus, tu ne piperas pas mot. En revanche, si tu es dans une foule, mais avec une bande d'amis, tu rieras et parlera sans gêne, et dans te soucier de savoir si les gens autour t'entendent ou non. Je me suis donc approché de toi. La première chose que tu as faite,  ça a été de me fixer comme si j'étais un extraterrestre, et de le regarder de la tête aux pieds. Étais-tu en train de m'analyser, dans ta tête, pour essayer de comprendre au premier regard quel genre de personne je pouvais bien être ? Si c'est le cas, alors c'est bien la première fois que je rencontrais un garçon qui faisait ça. Au début, tu n'étais pas enclin à la discussion. Tu te contentais de répondre à mes questions, tantôt l'air intéressé par mon monologue, tantôt l'air agacé par mes phrases inutiles. Je n'arrivais pas vraiment à te comprendre, au départ, car il t'arrivais d'être chaleureux et souriant, et ensuite froid et silencieux. Je me disais que quelque chose devait clocher, ou n'allait pas chez toi. Mais après m'être rapproche de toi, je me suis rendu compte qu'une fois que tu apprends à connaître les autres, tu te montres gentil, souriant, un peu gamin sur les bords... Tu prends tout à la légère, ou en tout cas, c'est l'impression que tu essayes de donner, mais je sais bien qu'il peut t'arriver de réfléchir avec le plus grand sérieux. Tu essayes parfois d'avoir l'air de bonne humeur, juste pour rassurer les autres quand il le faut. En réalité, tu es très protecteur, et généreux, bien que tu sois également paresseux et souvent insolent, gourmand et parfois trop je-m'en-foutiste...

Quotidien :

Comme d'habitude, tu te promenais, ce jour là, en sifflotant, sans faire réellement attention à ce qu'il se passait autour de toi. Comme d'habitude, il allait bientôt falloir que tu rentres chez toi pour dîner. Seul. Depuis combien de temps n'avais-tu pas revu ta mère ? Cela faisait des années qu'elle était partie. Disparue, en voyage, ou morte ? Tu l'ignorais. Ton père, quant à lui, il était plutôt du genre à passer sa vie dans ses recherches sur le Light House qu'avec toi. Tu ne lui en voulais pas, étrangement. Tu étais simplement attiré par ce vaisseau qui te semblait merveilleux et mythique. Pour toi, il devait servir à un but brillant, et tu avais hâte d'en savoir plus.
Donc, comme d'habitude, tu finis par rentrer chez toi, en soupirant. Tu ignorais alors que la suite n'allait pas être comme d'habitude...

Et bien, te rappelles-tu du discours prononcé à toute la population, seulement quelques jours plus tard ? Tu avais été outré, indigné, exaspéré. Voilà à quoi ton père donnait tant d'efforts et de temps... Travaillait-il autant simplement pour qu'on destine un tel destin à ce vaisseau ? Tu étais exaspéré par ce discours sur la colonisation, la guerre, la paix, la liberté et toutes ces choses hypocrites. Tu voulais te rebeller, n'est ce pas ? Ce fut bien la première chose qui te vint à l'esprit. Malgré les dix-huit courtes années que tu avais vécu, malgré ton inexpérience, tu n'avais qu'une envie. Te rebeller. Changer le destin réservé au vaisseau. Peut être avec ton père. Qui sait.

"Je ne suis pas le seul à vouloir m'opposer à ce projet destiné au Light House, non ?" Tu t'étais bien posé la question, par moments. Et d'ailleurs, tes doutes s'étaient bien confirmés : Évidemment, d'autres personnes partageant ta manière de penser avaient également décidé de résister. Un groupe de résistants fut formé, un équipage qui réunissait tout ceux qui voulaient se rebeller, tout ceux comme toi. Tu en faisais partie, d'ailleurs. Votre but ? Voler le vaisseau et partir avec, pour pouvoir lui offrir un avenir meilleur.

Le plan fut mis à exécution. La journée du vol arriva bientôt. Cette nuit qui allait être l'instant différent de ta vie, le moment qui déciderais de ton avenir. Allais-tu finir en prison, ou bien serais-tu libre, avec les autres résistants ? C'était la question qui hantait ton esprit depuis déjà plusieurs jours.
Tout parut se passer très vite.
Le ciel était d'un noir d'encre, la mer également, étrangement calme et silencieuse. De nombreuses personnes étaient réunies sur la plage, illuminée seulement par les éclairages de la ville, dans la nuit sans lune. Tu sentais le vent ébouriffer tes cheveux, tu voyais des gens parler tranquillement, comme si tout était normal. D'autres affichaient un air sérieux, et ne disaient pas un mot. D'autres encore discutaient à voix basse.
Alors ça y est. Tout est bien fini, on  va partir.
Tu aperçus une jeune fille aux allures un peu garçonne assise à tes côtés, qui te souriait comme si elle te connaissait depuis longtemps. Tu te contentas d'hocher la tête en signe d'approbation.
Tu sais, tu peux me parler hein. C'est pas parce que tu me connais pas qu'il faut se montrer froid. De toute façon, on apprendra à se connaître à bord du vaisseau !
La jeune fille avait rajouté cela en riant légèrement. Que te voulait-elle ? Tu l'ignorais, mais tant qu'elle ne t'embêtait pas trop...
Ta famille ne va pas te manquer ?
En entendant cette  question, tu regardas la jeune fille fixement. Comment lui répondre clairement que tu ne savais même pas où était ta mère, et que ton père ne risquait pas de venir ? Tu te força à sourire, avant de murmurer :
Non. Ça va aller.
Ton interlocutrice parut étonnée. Elle avait l'air de se rendre compte que tu cachais ton jeu, mais elle n'en dit rien. Elle se contenta de te regarder d'un air curieux et intrigué. Elle était assez amusante à tes yeux, et elle discutait avec toi de manière motivée et enthousiaste, l'air de s'intéresser autant à toi qu'à ta vie avant d'arriver sur cette plage. Elle te parla pendant une demi heure environ, une demi heure pendant lesquelles tu commença à l'apprécier, à éprouver un minimum de sympathie pour elle. Tu marchais, suivant la troupe des résistants tout en l'écoutant parler.
Enfin, le petit groupe parvint au hangar de plongée. Tu apercevais dans la pénombre des dizaines d'équipements, d'armes et d'objets qui promettaient d'être utiles pour la suite. Alors que tu saisissais un objet au hasard dans le noir, tu ressentis une boule se former dans ton ventre, et les battements de ton cœur tambouriner contre ta poitrine. En prenant ces armes, tu assurais tes chances de réussite, mais tu prenais aussi le risque de partir en prison... C'était simple. Dès lors que tu avais pris ces équipements en mains, il n'y avait plus que deux solutions. Réussir à s'enfuir et être libre. Ou foirer et tout perdre. Tout allait se jouer par la suite. Tu avais déjà du dire au revoir à tout ce que tu connaissais, et n'emmener qu'un sac à dos rempli d'objets qui t'étaient indispensables.

Tout te sembla durer une éternité ensuite. Après avoir marché à plus d'un kilomètre de profondeur dans l'eau, tu te sentais horriblement mal, et tu pensais que finalement, rien n'allait réussir. Pourtant, bien vite, toi et tout le groupe, vous avez pu entrer dans la ville, traverser la votre et monter dans le vaisseau. Quelques personnes douées en mécanique avaient du partir dans la salle des commandes. Inquiet, tu voyais l'armée arriver, tenter d'arrêter les quelques résistants qui n'étaient pas encore à bord. Anxieux, tu attendais le moment où vous alliez décoller, et où vous seriez hors de portée des militaires, où vous seriez libres et sans contraintes. Enfin, le vaisseau se mît à bouger. Alors que tu voyais les personnes en bas devenir de simples points noirs, un sourire victorieux s'étira sur ton visage. Tous ensemble, vous aviez réussi.. En te retournant, tu observa quelques secondes tes compagnons, et tu te rendis compte qu'ils étaient si peu nombreux. Où étaient passés les autres ? Ils étaient resté là-bas ...? Le sentiment de victoire laissa place à de la culpabilité dans ton cœur. La fille avec laquelle tu avais parlé, et dont tu ne connaissais même pas le prénom, n'était pas dans le vaisseau. Était-elle déjà menottée et arrêtée...? Avait-elle réussi à s'échapper ? Si oui, comment...?
Finalement, tu inspira un bon coup et laissa la victoire et la liberté t'envahir. Tu avais dit adieu à la planète où tu vivais, à tout ce que tu connaissais. Alors il fallait que tu arrête d'y penser. Maintenant, il n'y avait plus que toi et le vaisseau.

_________________


Dernière édition par Kana Area le Ven 26 Juil - 13:06, édité 1 fois
Kana Area
Ven 26 Juil - 13:05
MessageSujet: Re: Kana Area
avatar
Messages : 22
Localisation : Devant mon ordi, qui serait derrière...?
Désolé du DP, mais voilà, j'ai terminé. J'ai bien essayé de demander des informations aux autres membres concernant le hangar et la plage, mais personne n'a répondu à mes Mp. Alors j'espère simplement que cela répond aux attentes des administrateurs. S'il y a des choses à changer, je le ferais.
Voilà tout. Merci d'avance !

_________________
Alizé
Ven 26 Juil - 19:34
MessageSujet: Re: Kana Area
Messages : 59
Alors, j'ai bien tout lus et c'est vraiment très bien. Le "tu" est un peux déroutant au début mais on s'y fais. Le seul point qui ne me semble poser un petit problème est la fin de ta partie "histoire" : l’opération s'est déroulée en plaine nuit, personne n'aurais pu imaginer qu'un groupe vole le vaisseau. Et il n'y à pas d'armée sur Trimat seulement une police. Le mouvement de pacifisme à su durer de nombreuses années depuis la fin de la 3ème guerre mondiale. Le discoure de Catena est donc pour la première fois annonciateur de la fin hypothétique de cette paix. C'est la raison pour la quel elle cause un vrais mouvement de rébellion. Enfin voilà ^^'. Je valide, ceci n’étant qu'un détail tu pourras le modifier plus tard.

_________________


Si vous pensiez que l'Admin étais quelqu'un de totalement sain d’esprits et parfaitement intégré dans la société et bien ne gâchez pas vos illusions et n'ouvrez pas ce spoil (Light' surtout)
Spoiler:
 
Kana Area
Ven 26 Juil - 20:08
MessageSujet: Re: Kana Area
avatar
Messages : 22
Localisation : Devant mon ordi, qui serait derrière...?
D'accord merci. Je changerais le détail sur l'armée, mais il me semble que Archives avait écrit dans son histoire que certaines personnes avaient été arrêtées avant d'avoir pu entrer dans le vaisseau... Donc je peux dire que c'est la police à la place de l'armée, ou dois-je juste enlever ce paragraphe ?
Merci quand même pour la validation, je ferais de mon mieux pour la suite.

_________________
Archi O'Leary
Dim 18 Aoû - 18:15
MessageSujet: Re: Kana Area
avatar
Messages : 27
Localisation : Salle des machines
Youhou 8D
Bienvenue, si tu veux des info je serais deja bien plus disposer a te les donner car j'ai obtenu un ordinateur, et puis Archives ? xD C'est moi ? xDD (sorry pour l'ortho j'ai pas les accent grave ni aigue) x]

_________________


Merci Alizée pour le superbe ava' ! ♥
Kana Area
Jeu 22 Aoû - 19:04
MessageSujet: Re: Kana Area
avatar
Messages : 22
Localisation : Devant mon ordi, qui serait derrière...?
D'accord merci x)
Donne-les infos quand tu veux !

_________________
Archi O'Leary
Jeu 22 Aoû - 22:22
MessageSujet: Re: Kana Area
avatar
Messages : 27
Localisation : Salle des machines
Je donne les infos ici comme ca si quelqu'un souhaite les réutiliser c'est libre servcie. 8D
Alors sur la plage Archi se tiendrais plutot loin des autres, il n'est inclus dans aucune discussion, il lance des phrases ca et la en mode je detend l'athmosphere. ^^ Lorsqu'ils prennent les armes et se prepare a aller dans l'eau Archi affiche une moue deguouté tant pour l'eau que pour les armes, ensuite lorsqu'ils  entrent enfin dans l'eau, il penne atocement a se deplacer car avec sa jambe a demie en metal c'est pas une mince affaire. En il file dans la salle des commandes au moment du depart du vaisseau en grogannt qu'il va finir par rouiller. Voilou j'espere que cela te seras utile et a d'autre en passant ! ^^ Si quelqu'un d'autre souhaite des infos qu'il n'hesite pas. :3

_________________


Merci Alizée pour le superbe ava' ! ♥
Kana Area
Dim 25 Aoû - 9:06
MessageSujet: Re: Kana Area
avatar
Messages : 22
Localisation : Devant mon ordi, qui serait derrière...?
Merci beaucoup, c'est ce qu'il me fallait ^^
Je rajoute ça à ma présentation dès que j'en ai le temps ^^

_________________
Alizé
Ven 13 Sep - 15:08
MessageSujet: Re: Kana Area
Messages : 59
Je valide. Merci de t'être inscrite ^^ Bienvenu et amuse toi bien !

_________________


Si vous pensiez que l'Admin étais quelqu'un de totalement sain d’esprits et parfaitement intégré dans la société et bien ne gâchez pas vos illusions et n'ouvrez pas ce spoil (Light' surtout)
Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Kana Area
 

Kana Area

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Boutique collection vêtements Kana?
» Multinational fleet & exercices
» FESTIVAL di SAN REMO
» recherche sièges C8, 807, ...
» henné rouge - caca rouge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The LightHouse :: Une nouvelle vie ! :: Bureau des arrivées-

C
h
a
t

B
o
x

C
h
a
t

B
o
x